Réveiller son énergie cosmique grâce au yoga kundalini

Quelque part en moi, un génie créatif meurt d'envie de sortir.

Avez-vous déjà ressenti cette sensation ? Ce désir ultime de briller de toutes vos forces, de faire sortir ce génie qui est en vous ? Si ce désir diffère selon les personnes (certaines meurent d'envie d'être chef cuisinier, un acteur hors pair, un super parent ou simplement une meilleure personne), l'essence de la chose reste la même: nous ressentons au plus profond de nous-mêmes ce potentiel infini qui nous habite, mais le libérer est souvent très compliqué. C'est là que le yoga kundalini peut grandement vous aider à devenir la personne que vous voulez être en réveillant votre énergie cosmique. 

yoga-kundalini-chakras-energie-cosmique-alohah

Les origines du yoga kundalini

Les adeptes du kundalini yoga, qui a eu sa genèse en 1969 lorsque Yogi Bhajan a introduit le concept pour la première fois au public occidental, pensent que le véritable secret pour devenir celui ou celle que nous voulons être peut être trouvé dans la pratique d'une forme holistique de yoga, un yoga qui englobe respiration, asanas, chant et méditation, conduisant finalement le yogi à sa véritable nature, à la réalisation de soi. 

Le mot « kundalini » se traduit littéralement par « spirale qui entoure la bien-aimée » : une spirale qui prend racine à la base de la colonne vertébrale, dans le chakra racine justement, et monte en s’enroulant en spirale autour de la colonne, jusqu’au troisième oeil. C’est une métaphore poétique pour décrire le flux d'énergie cosmique que la pratique déverrouille chez les yogis.

 

Les postures en yoga kundalini

Dans le kundalini yoga, il existe des kriyas spécifiques, ou séquences de postures et de méditations, qui ont un effet direct sur le corps physique, mental, émotionnel et spirituel. Yogi Bhajan a enseigné et introduit des milliers de kriyas différents: pour un système digestif sain, pour libérer la colère intérieure, pour soutenir les reins, les glandes surrénales et le système immunitaire, pour équilibrer l'aura, pour calmer le système nerveux, pour augmenter la tolérance et pour équilibrer tous les chakras, pour n'en citer que quelques-uns.

 

La respiration en yoga kundalini

La respiration yogique est également connue sous le nom de “pranayama”. “Prana” signifie souffle ou force de vie et “yama” signifie loi naturelle. Lorsque nous modifions nos schémas respiratoires, nous pouvons commencer à libérer des schémas émotionnels qui, par habitude, se sont encodés au niveau cellulaire dans le corps et l’esprit. Le “pranayam” est la science de la respiration: il s'agit de contrôler le mouvement du prana grâce à l'utilisation de certaines techniques de respiration. Le yoga kundalini utilise un large éventail de pranayam, utilisant à la fois le rythme et la profondeur de la respiration pour affecter et gérer différents états de santé, de bien-être, de conscience et d'émotion. Nous utilisons notre respiration d'une manière spécifique, qui mélange le prana et l'apana dans le canal central à travers notre souffle et des bandhas, ou verrous pour équilibrer notre esprit et notre corps.

Yogi Bhajan a enseigné que l'esprit suit le souffle. La clé pour contrôler notre esprit est ainsi de contrôler la respiration via certaines techniques de respiration que nous enseigne le yoga kundalini:

Le souffle du feu

Il s'agit de deux à trois respirations rapides par le nez, en pompant à partir du nombril. L’inspiration et l'expiration sont égales, sans pause entre les deux. Dans la plupart des cas, sauf indication contraire, la respiration du feu se fait avec la bouche fermée, en respirant par le nez. Commencez par une minute et augmentez lentement. Pendant la grossesse ou les règles, remplacez la respiration du feu par une respiration longue et profonde.

Le souffle de feu nettoie le sang, la muqueuse des poumons et toutes les cellules. Elle aide à augmenter la capacité pulmonaire, réchauffe et rajeunit le corps et augmente l'apport d'oxygène dans le cerveau, rajeunissant ainsi les neurones du cerveau.

La respiration longue et profonde

En prenant de profondes respirations yogiques, vous pouvez élargir vos poumons à environ huit fois leur taille normale en respirant dans votre ventre, votre diaphragme et vos poumons supérieurs. Chaque partie de l'expansion de la respiration est distincte. Lorsque les trois domaines sont combinés, vous avez une longue et profonde respiration complète.

Asseyez-vous le dos droit et commencez à inspirer dans votre abdomen. Le souffle élargira chaque zone. Ensuite, déplacez la respiration jusqu'à votre diaphragme ou votre poitrine, puis terminez avec votre respiration atteignant les os de la clavicule. Commencez votre expiration en relâchant les clavicules, puis lentement votre poitrine et, enfin, l'abdomen entre pour expulser l'air restant.

Cette respiration stimule les substances chimiques du cerveau, appelées endorphines , qui aident à combattre la dépression. Elle vous aide à vous sentir plus calme, à réguler l'équilibre du pH du corps et dynamise et augmente la vitalité.

La respiration nasale alternée

Ce simple mécanisme de fermeture et d'ouverture de l'une des narines stimule les deux côtés du cerveau, l’hémisphère gauche de votre cerveau étant connecté à la narine droite et l'hémisphère droit à la narine gauche.

Asseyez-vous avec une colonne vertébrale droite et utilisez le pouce de la main droite pour fermer la narine droite et l'index ou l'annulaire de la main droite pour fermer la narine gauche. Fermez la narine droite et inspirez lentement et complètement par la narine gauche. Puis, fermez la narine gauche et expirez par la narine droite. Puis inspirez par la narine droite. Fermez la narine droite et expirez par la gauche et répétez ce schéma plusieurs fois. Commencez par une minute de pratique, puis augmentez le temps selon vos besoins.

Le blocage de la narine droite et la respiration de la narine gauche sont associés au calme, à l'empathie, à l'énergie lunaire et à la sensibilité. Le blocage de la narine gauche et la respiration par la droite aident à créer de la concentration, de la volonté et de la vigilance et vous donnent un esprit clair et concentré. Cette technique de respiration crée un fonctionnement cérébral entier en équilibrant les deux hémisphères, conduisant à un sentiment plus profond de bien-être et d'harmonie à tous les niveaux.

Durant ces pratiques de yoga kundalini, vos yeux sont fermés et votre attention est focalisée entre vos deux sourcils, pour stimuler la glande pinéale (chakra du troisième oeil).

 

Le chant en yoga kundalini

Le chant sous une forme ou une autre était pratiqué dans de nombreuses civilisations anciennes. Dans le kundalini yoga, le chant d'une vibration sonore (appelée mantra) est utilisé pour se connecter à la fois avec le soi supérieur et la lignée de cet art ancien. Selon la tradition yogique, lorsque la vibration innée d’un son correspond ou reproduit d’une manière ou d’une autre ce à quoi il se réfère, il s’agit d’un langage sacré. On pense que chanter certaines syllabes anciennes est le chemin le plus rapide pour se lier à l’Univers.

Lorsque votre langue touche le haut de votre palais pendant que vous chantez, elle se connecte à 84 points méridiens situés dans votre bouche. Ces points sont comme un clavier d'ordinateur, l'ordinateur étant l'hypothalamus dans le cerveau, qui se connecte aux glandes pituitaire et pinéale et contrôle la plupart des fonctions de notre corps. Lorsque nous chantons, cela ajuste le fonctionnement du système endocrinien et du métabolisme pour atteindre un esprit neutre et équilibré et renforcer la fonction immunitaire.

On pense également que lorsque nous chantons, nous créons une vibration dans toutes nos cellules, permettant à l’esprit subconscient de se débarrasser, de nettoyer et de libérer les anciens schémas, contribuant à son tour à apporter plus de clarté dans l’esprit.

 

Les bienfaits du yoga kundalini au quotidien

Le stress chronique joue un grand rôle en affectant nos glandes et nos chakras ainsi que d'autres systèmes corporels. Nous vieillissons beaucoup plus vite si nous faisons subir trop de stress mental, émotionnel et physique sur nos systèmes. Qui nous sommes, ce à quoi nous pensons au quotidien, comment nous nous sentons et comment nous respirons affectent notre système endocrinien.

En plus du chant, toutes les méditations dans lesquelles nous regardons mentalement le bout du nez stimulent l'hypophyse et tout le système glandulaire. Lorsque nous nous concentrons sur la zone située entre les deux sourcils, ou troisième œil, nous stimulons la glande pituitaire. Lorsque nous nous concentrons sur le chakra de la couronne, nous stimulons la glande pinéale. Lorsque nous travaillons avec la respiration et des postures spécifiques qui affectent la zone de la poitrine, y compris le sternum, nous stimulons le thymus. Chaque chakra avec lequel nous travaillons a une corrélation directe avec notre système endocrinien.

Dans le monde moderne dans lequel nous vivons aujourd'hui, et encore plus en période de pandémie, il est extrêmement important de rester aussi équilibré et calme que possible. Et le but du yoga est justement d'apporter des changements de l'intérieur vers l’extérieur (inside out). Si nous sommes paisibles de l'intérieur, nous gérons les facteurs de stress extérieurs de manière beaucoup plus positive et nous vivons de manière plus sereine au quotidien.